Éloignement latéral volontaire dans le détroit de Juan de Fuca 2024

Travailler ensemble pour des océans plus calmes et plus sécuritaires pour les baleines

Le détroit de Juan de Fuca est une zone essentielle pour l’épaulard résident du Sud, qualifié d’espèce menacée au Canada et aux États-Unis. Les gouvernements des deux pays reconnaissent le besoin de développer et de mettre en œuvre des mesures de réduction du bruit sous-marin généré par les navires, qui nuit à la capacité de l’épaulard à chasser, à se diriger et à communiquer par écholocalisation.

Projet en cours

Le projet de ralentissement volontaire est en vigueur jusqu’au 31 octobre 2023.

Abonnez-vous à notre bulletin d’information

Pour réduire l’impact de la navigation commerciale sur les épaulards de cette région critique, le programme ECHO (Enhancing Cetacean Habitat and Observation, ou Amélioration de l’habitat et de l’observation des cétacés), développé par l’Administration portuaire Vancouver Fraser en collaboration avec l’industrie du transport maritime, les groupes environnementaux, les conseillers des Premières Nations et le gouvernement, invite les navires à s’éloigner des aires d’alimentation principales de l’épaulard résident du Sud dans le détroit de Juan de Fuca.

L’éloignement latéral volontaire dans le détroit de Juan de Fuca est l’une des trois mesures de réduction du bruit sous-marin coordonnées par le programme ECHO sur les côtes de la Colombie-Britannique et de l’état de Washington. Depuis 2017, la participation marquée de l’industrie du transport maritime aux initiatives volontaires de ralentissement ou d’éloignement des navires a permis une réduction de près de 55 % de l’intensité du bruit sous-marin dans les zones de ralentissement et jusqu’à 70 % par remorqueur en transit.

À propos de l’éloignement latéral côtier volontaire pour les opérateurs de remorqueurs 2023

 

Du 1er juin au 31 octobre 2023, les remorqueurs en transit dans la zone côtière canadienne du détroit de Juan de Fuca sont priés de se déplacer au sud de la zone essentielle pour l’épaulard résident du Sud, s’il est possible d’y naviguer en toute sécurité.

Pour en savoir plus, consultez les ressources suivantes :

 

Le succès du projet dépend de la collaboration

La logistique associée à la coordination d’un projet de ralentissement volontaire des navires à l’extérieur du territoire de l’administration portuaire est complexe et nécessite la collaboration de plusieurs acteurs. L’Administration portuaire Vancouver Fraser est hautement reconnaissante de pouvoir compter sur la participation et le soutien continus de nos nombreux conseillers et partenaires, qui contribuent au succès de ces initiatives volontaires.

Ce projet de ralentissement volontaire constitue l’un des engagements prévus à l’article 11 de l’accord en matière de conservation des espèces en péril du programme ECHO.

Questions et commentaires

Pour obtenir de plus amples renseignements sur ce projet de ralentissement, veuillez communiquer avec l’équipe du programme ECHO à l’adresse [email protected] ou avec le Centre des opérations de l’Administration portuaire Vancouver Fraser, qui est accessible 24 heures sur 24, au 604 665-9086. Pour recevoir des mises à jour sur le projet de ralentissement et les autres initiatives du programme ECHO, veuillez vous abonner au bulletin d’information du programme ECHO.