Relations avec les Autochtones

Les Salish du littoral habitent et prospèrent dans la vallée du Bas-Fraser et dans la région de Vancouver depuis des milliers d’années. Ils possédaient des systèmes complexes d’échange et de commerce dans la mer Salish, Burrard Inlet et le fleuve Fraser bien avant l’arrivée des pionniers qui ont considéré cette région comme une plateforme idéale pour le commerce.

Aujourd’hui, les communautés autochtones continuent de vivre sur ces terres, maintenant la connection spirituelle, culturelle et économique qu’ils ont entretenue avec l’endroit depuis des générations. Ces communautés ont une responsabilité sacrée, or snəwayəɬ, de prendre soin des terres et des eaux de leurs territoires. Vu notre intérêt partagé pour la protection de ces espaces naturels, nous avons travaillé avec les communautés autochtones locales pour bâtir et maintenir un environnement sain sur leurs territoires. Ainsi, ensemble, nous avons été capables de réaliser des projets mutuellement avantageux dans l’aire qui est sous jurisdiction portuaire, comme le Projet de restoration des habitats de la côte du New Brighton Park, afin de soutenir la santé des terres et des eaux que nous partageons.

La saviez-vous?

Le site qui accueille actuellement la Place du Canada s’appelle p̓q̓al̕s, ce qui signifie « rocher blanc » dans la langue hən̓q̓əmin̓əm̓ des Musqueam et des Tsleil-Waututh, ainsi que dans la langue Sḵwx̱wú7mesh. Le nom fait référence aux rochers blancs que l’on trouvait jadis au pied de Granville Street. Plusieurs zones au sein du territoire de l’administration portuaire possèdent des noms hən̓q̓əmin̓əm̓ et Sḵwx̱wú7mesh traditionnels, auxquels sont souvent rattachées des histoires.

La collaboration avec les communautés autochtones

Notre collaboration avec les communautés autochtones nous permet de nous assurer que ce que nous faisons comme autorité portuaire est au bénéfice de tous les Canadiens. Nous tentons de faire du Port de Vancouver le port le plus durable du monde, ce qui implique des environnements en santé et des communautés locales prospères. La création de liens avec les communautés autochtones fait non seulement partie de notre mandat fédéral, elle nous permet également d’apprendre de leur expertise, nous donnant une compréhension plus holiste de terres et des eaux du port. Cette expertise nous permet de gérer nos projets plus efficacement et de choisir ceux que les communautés autochtones voient également comme des priorités.

En vertu de la Loi maritime du Canada, l’Administration portuaire Vancouver-Fraser a reçu le mandat de gérer les terres et les eaux fédérales du Port de Vancouver. Cette responsabilité doit être tenue tout en prenant compte des communautés autochtones locales et de leur intendance traditionnelle de ce secteur, ce que nous faisons en collaborant activement et régulièrement avec ces groupes. En maintenant des relations respectueuses et durables avec les communautés autochtones, nous pouvons prendre en compte à la fois les intérêts contemporains et le savoir traditionnel de ces groupes dans notre soutien aux objectifs commerciaux du Canada.

Ce qui inclut :

  • La consultation au nom de Transport Canada pour s’assurer que les opérations et le développement du port n’aient pas d’effets négastes sur les droits autochtones établis ou réclamés, ou ceux venant de traités ;
  • L’allocation de jusqu’à un pour cent de nos revenus nets pour des initiatives dévouées à l’enrichissement communautaire, à l’éducation, à la formation et au leadership environmental, par notre programme d’investissement communautaire ;
  • La collaboration avec des entrepreneurs et des entreprises autochtones par notre registre des entreprises autochtones

Ultimement, notre travail en relation avec les Autochtones veut mener à une collaboration sur des intérêts partagés afin de créer des bénéfices pour tous en ce qui a trait aux terres et aux eaux que nous partageons.

Principes généraux de consultation

Lorsque nous consultons les communautés autochtones locales, nous nous alignons sur les lignes directrices générales présentées par le gouvernement fédéral, d’une façon cohérente avec les principes suivants :

  • Offrir une information claire, accessible et transparente tout en respectant la vie privée de toutes les parties
  • Respecter que les perspectives de chacun puissent être fondées sur des perceptions du monde différentes
  • Sonder les perspectives des groupes autochtones pendant le processus de consultation, demeurer ouverts à leurs intérêts et à leur savoir, et aspirer à intégrer ceux-ci à notre travail
  • Bâtir des relations de travail fortes entre les groupes autochtones et l’Administration portuaire afin d’alimenter un dialogue fécond

En plus de ces principes, l’Administration portuaire Vancouver Fraser reconnaît l’importance de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones, et s’engage à respecter les Principes régissant la relation du Gouvernement du Canada avec les peuples autochtones conformément à son mandat en vertu de la Loi maritime du Canada.