Communautés

Permettre aux communautés de s’épanouir

Le Port de Vancouver joue un rôle économique vital en connectant les consommateurs et les entreprises au marché mondial et en soutenant l’emploi local. Les Canadiens sont friands des nombreuses marchandises produites dans d’autres pays : vêtements, appareils électroniques, spécialités culinaires, pièces mécaniques, et plus. En même temps, le Canada a une abondance de ressources naturelles et de produits agricoles que d’autres pays veulent acheter. Ces exportations créent des emplois en agriculture, en foresterie, dans le domaine minier et dans plusieurs autres secteurs pour des centaines de milliers de Canadiens.

Ce que nous faisons en tant qu’autorité portuaire du Canada pour aider le commerce canadien qui passe par le port affecte la santé de communautés et d’entreprises partout au Canada, et elles comptent sur nous pour faire ce que nous faisons de façon durable.

Le port de Vancouver prend de l’expansion pour répondre à la demande commerciale croissante. La ville de Vancouver s’agrandit également et s’attend à ce qu’un million de nouveaux résidents s’ajoutent d’ici 2050. Plusieurs d’entre eux s’établiront près de corridors de mouvement de marchandises et près du port. L’autorité portuaire doit s’assurer de limiter les effets négatifs des activités du port, des opérateurs de terminaux, de compagnies ferroviaires et d’autres sur les communautés.

Encourager les connexions communautaires

La durabilité a toujours fait partie de notre mandat fédéral comme autorité portuaire du Canada. Il y a quelques années, nous avons interagi avec toutes les parties prenantes pour discuter de ce qu’est la durabilité dans un contexte de voie commerciale. Nous avons adopté cette définition pour notre vision, qui est de faire du Port de Vancouver le port le plus durable du monde. Pour nous, un port durable repose sur trois piliers : un environnement sain, des communautés florissantes, et une prospérité économique créée par le commerce. Cette approche repose sur un dialogue continu, des aspirations partagées et une responsabilité collective.

Pour cela, il faut que les communautés soient au cœur de tout ce que nous faisons. Nous travaillions de près avec l’industrie, les communautés, les groupes autochtones, le gouvernement et d’autres dans la communauté portuaire pour s’occuper du bruit, de la congestion et des autres effets des opérations portuaires, pour chercher des apports quant aux projets liés au port, et pour offrir du soutien aux organismes qui aident les gens qui vivent et travaillent près du port. Tout ce travail cherche à assurer que les Canadiens d’aujourd’hui et de demain puissent profiter des bénéfices du commerce, d’une bonne qualité de vie et d’un écosystème en santé.

Et, grâce à la Place du Canada , nous invitons des membres de la communauté à se réunir pour des événements interactifs tout au long de l’année, et nous aidons à faire lumière sur des causes qui nous sont chères par notre programme Sails of Light.

Comprendre et répondre à votre communauté

Pour nous, être bons voisins demande de prendre en considération les effets possibles du commerce croissant sur les communautés et sur les groupes autochtones lorsque nous planifions et gérons les activités du port et de sa croissance

L’Autorité portuaire travaille avec 16 municipalités avoisinantes pour identifier et régler les problèmes communautaires liés aux activités portuaires. Nous faisons cela en discutant avec les gouvernements locaux afin de renforcer les communautés, en bâtissant des relations de travail pour trouver des possibilités de collaboration, ce que nous réussissons à faire par des groupes de travail, des programmes de consultations formelles, des sessions d’information, des présentations aux conseils, et des événements. Nous comptons quatre comités de liaison communautaire qui réunissent des intervenants variés issus de différentes communautés dans le but de faciliter les discussions sur les répercussions des activités du port. À Delta, la municipalité qui voit le plus d’activité portuaire du Canada, nous avons un bureau communautaire qui donne aux résidents locaux et aux associations commerciales la chance de venir poser des questions à nos représentants.

En moyenne, l’Autorité portuaire réinvestit 90 % de ses revenus de ses activités d’exploitation dans des projets capitaux afin de répondre à la demande commerciale croissante du Canada et de diminuer les effets négatifs du commerce sur les communautés locales et l’environnement. Nous collaborons avec les gouvernements de tous les niveaux ainsi qu’avec l’industrie pour identifier les problèmes de congestion dans la région de Vancouver afin de construire l’infrastructure nécessaire pour les régler. Par exemple, des projets comme des aqueducs et des tunnels qui réduisent le nombre de passages ferroviaires aident à réduire la congestion automobile et les émissions de carbone dans les communautés du Lower Mainland, tout en créant une meilleure capacité commerciale pour les entreprises canadiennes.

Les opérations portuaires sont industrielles de nature et ont lieu à toutes heures. En tant qu’autorité portuaire, nous ne participons pas aux opérations qui ont lieu dans les terminaux portuaires, mais nous avons une responsabilité envers les résidents et les entreprises locaux de travailler à réduire le niveau de bruit et les autres désagréments qui viennent des terres fédérales qui constituent le Port de Vancouver. Nous travaillons avec les communautés afin d’identifier pro activement les problèmes liés aux opérations portuaires, et aux opérateurs portuaires, comme les terminaux et les transporteurs, dans le but de les régler.

Investir dans votre communauté

En un coup d’œil : les retombées économiques du Port de Vancouver

Au niveau local, le Port de Vancouver est une source substantielle d’emplois et d’activités économiques pour les communautés du Lower Mainland. Les opérations du Port de Vancouver créent directement plus de 115 000 emplois partout au Canada. D’après une étude de retombées économiques réalisée InterVISTAS Consulting en 2016, les activités des terminaux et des locataires du Port de Vancouver ont généré :

  • 24,2 milliards de $ en production économique
  • 11,9 milliards de $ totaux en PIB
  • 7 milliards de $ en salaires
  • 115 300 emplois au Canada
  • 96 200 emplois en C.-B.
  • 67 900 $ en salaire moyen pour les emplois directs, contre 50 000 $ salaire moyen au Canada
  • 1,4 milliard de $ par année en revenus fiscaux : 860 millions au fédéral, 441 millions au provincial et 129 millions au municipal

&nbsp ;