La santé des écosystèmes sur notre territoire

Pour être durable, un port se doit de soutenir la santé des écosystèmes. Le Port de Vancouver se situe dans un environnement d’une grande richesse écologique, qui accueille un vaste éventail d’espèces aquatiques et terrestres. Nous savons que les activités et les infrastructures portuaires peuvent causer la perte et la dégradation des habitats de ces espèces, risquant ensuite de nuire à la biodiversité et à la productivité des habitats. Pour remédier à cette situation, le Port de Vancouver met en œuvre une gamme complète de programmes et d’initiatives visant à atténuer les impacts potentiels des activités portuaires sur les écosystèmes, et à préserver et protéger nos milieux naturels pour les générations futures.

Protection de la faune et des espèces aquatiques locales

La santé d’un écosystème dépend de celle des espèces qui l’habitent, des animaux aux insectes, en passant par les plantes et le biofilm. Les spécialistes de l’environnement de l’Administration portuaire Vancouver-Fraser travaillent d’arrache-pied au développement de mesures de protection de la vaste gamme d’espèces qui peuplent les terres et les eaux fédérales du Port de Vancouver. Ces efforts comprennent :

  • La protection des espèces en voie de disparition : En vertu de la Loi sur les espèces en péril, les espèces jugées menacées sont protégées par la loi sur les terres fédérales. Notre territoire abrite plusieurs de ces espèces, notamment l’esturgeon, les chauves-souris, les abeilles et les tortues. Nous veillons donc à limiter au maximum l’incidence des activités portuaires sur leurs populations. Le programme ECHO (Enhancing Cetacean Habitat and Observation) est un exemple de nos efforts de protection des espèces en péril. Ce programme chapeauté par l’administration portuaire fait appel aux dernières percées scientifiques pour réduire l’impact de l’industrie du transport maritime sur les populations résidentes d’épaulards du sud.
  • La réduction du bruit sous-marin : En empruntant une approche collaborative, nous travaillons avec les locataires et les usagers du port ainsi qu’avec l’ensemble de la communauté portuaire pour accroître la sensibilisation au bruit sous-marin et aider chaque acteur à poser des gestes concrets pour l’atténuer.
  • La lutte contre la prolifération des espèces envahissantes : Nous sommes déterminés à freiner l’introduction et la prolifération des espèces végétales envahissantes sur notre territoire. Après la destruction des habitats, les espèces envahissantes sont considérées comme la plus grande menace à la biodiversité indigène.

Gestion responsable des terres et des eaux du port

Nous prenons très au sérieux notre rôle de gardien des terres et des eaux qui composent le Port de Vancouver. Puisque l’opération des terminaux, le développement des infrastructures et le transport des marchandises par voie maritime peuvent avoir de nombreux impacts sur les milieux naturels, nous prenons toutes les mesures nécessaires pour préserver la santé des écosystèmes sur notre territoire, telles que :

  • Assurer la propreté des voies navigables : En collaboration avec nos partenaires, nous surveillons et gérons la qualité de l’eau sur notre territoire pour prévenir les effets nocifs sur la faune et la contamination des sources d’eau locales.
  • Gérer les terres et les sites contaminés : Nous tenons systématiquement nos locataires responsables de l’assainissement et du rétablissement de tout sol contaminé causé par leurs activités ou qui survient sur les sites qu’ils louent au Port de Vancouver.
  • Compenser le développement du port par l’amélioration des habitats : Par l’intermédiaire de notre Programme d’amélioration de l’habitat, nous œuvrons de façon proactive à conserver un juste équilibre entre la santé des milieux naturels et les développements futurs du port par la création, l’amélioration et la réhabilitation d’habitats qui profitent aux poissons et à la faune de notre région.