Plus récentes nouvelles

Volumes record de marchandises ayant transité par le Port de Vancouver au mi-exercice 2021

septembre 23, 2021

Niveaux record en milieu d’année pour les céréales et les conteneurs


Vancouver (C.-B.) : L’Administration portuaire Vancouver-Fraser a présenté aujourd’hui ses statistiques à mi-exercice pour les marchandises transportées par le Port de Vancouver. Du 1er janvier au 30 juin 2021, les volumes globaux de marchandises ayant transité par le port le plus important du Canada ont atteint le niveau record de 76,4 millions de tonnes métriques, soit une augmentation de 7 % par rapport aux chiffres du mi-exercice 2020, et 5 % de plus que le niveau record précédemment établi en 2019. Les secteurs qui ont présenté une forte croissance comprennent les céréales et les conteneurs, qui ont établi des niveaux record en 2021.

Une forte demande à l’étranger pour les produits céréaliers canadiens, l’un des principaux facteurs favorisant les volumes record de marchandises transportées à mi-exercice, a permis de totaliser des volumes record à mi-année pour les céréales en vrac, soit une augmentation de 20 % pour atteindre 16,5 millions de tonnes métriques par rapport au mi-exercice 2020, et une hausse de 35 % par rapport à 2019. Le tonnage global étranger et les exportations vers l’étranger se sont élevés respectivement à 60,3 et 52,0 millions de tonnes métriques, soit une hausse de 4 % par rapport aux volumes au mi-exercice 2020, en raison d’une forte augmentation des volumes de céréales et de charbon.

Des augmentations en ce qui concerne le blé (+ 23 %), l’orge (+ 151 %) et les aliments pour animaux (+ 30 %) ont contribué à établir ces volumes record pour les céréales en vrac. Le charbon métallurgique a connu une hausse de 11 %, tandis que le charbon thermique est demeuré au même niveau. En ce qui concerne les engrais, les exportations de potasse ont augmenté de 0,3 % par rapport à l’année dernière, et celles de soufre ont diminué de 20 %.

« Des volumes record de céréales ont passé une nouvelle fois par le Port de Vancouver au cours de la première moitié de l’année, ce qui illustre la croissance continue de la demande mondiale pour les produits agricoles canadiens, a déclaré Robin Silvester, président-directeur général de l’Administration portuaire Vancouver-Fraser. Nous avons collaboré avec nos partenaires pendant de nombreuses années afin d’appuyer la croissance du secteur agricole, et au cours de la dernière décennie, des investissements importants ont été réalisés au niveau du port et des installations environnantes par les terminaux céréaliers, les gouvernements, les compagnies ferroviaires, les clients du port et l’Administration portuaire; ces investissements ont directement profité en grande partie au secteur céréalier ».

Les volumes de conteneurs (exprimés en équivalents vingt pieds ou EVP) ont augmenté de 24 % au cours de la première moitié de 2021 par rapport aux chiffres au mi-exercice 2020 pour atteindre le niveau record de 1,9 million EVP, soit une hausse de 15 % par rapport au niveau record précédent établi en 2019; cette augmentation illustre la consolidation de l’économie et la croissance continue de la demande mondiale pour les produits canadiens expédiés en conteneurs, ainsi que la demande canadienne pour des produits de consommation et des marchandises en provenance d’Asie.

Afin de veiller à ce que le Port de Vancouver puisse répondre à la demande accrue relative au transport des conteneurs, l’Administration portuaire mène deux projets liés aux terminaux de conteneurs au sein du Port de Vancouver : le projet d’agrandissement du terminal Centerm et le projet du terminal 2 à Roberts Bank. La phase de construction du projet d’agrandissement du terminal Centerm est en cours, et une fois qu’elle sera achevée, nous serons en mesure de répondre aux demandes à court terme prévues des importateurs et des exportateurs. Même en comptant sur cette augmentation, nous prévoyons que le Port manquera de capacité d’ici 2025 ou la fin de la décennie. S’il est approuvé, le projet du Terminal 2 à Roberts Bank permettra d’augmenter de 50 % la capacité en conteneurs du Port et de desservir les importateurs et exportateurs canadiens pour les générations à venir.

Les volumes record de marchandises globales au mi-exercice 2021 illustrent la croissance soutenue du secteur agricole et de celui des conteneurs. On s’attend à ce que cette tendance se poursuive puisque les perspectives d’avenir à long terme pour le commerce canadien sont à la hausse.
« Les volumes record de marchandises transportées par le Port de Vancouver au mi-exercice nous galvanisent, a ajouté M. Silvester. Ces volumes de marchandises ont été rendus possibles grâce au dévouement et à la mobilisation des exploitants de terminaux, des transporteurs maritimes, des compagnies ferroviaires et de factage, de la main-d’œuvre, des gouvernements et des nombreux fournisseurs de services qui appuient les importateurs et les exportateurs du Port de Vancouver ».

Contexte

Volume global de marchandises en hausse de 7 % par rapport au mi-exercice 2020, pour atteindre 76,4 millions de tonnes métriques

Volume de conteneurs en hausse de 24 %, pour atteindre 1,9 million EVP. Volume des importations en hausse de 20 %, pour atteindre 989 442 millions EVP Volume des exportations en hausse de 29 %, pour atteindre 954 650 millions EVP

Volume des marchandises diverses en hausse de 36 %, pour atteindre 10 millions de tonnes métriques. Volume global des billots en hausse de 60 %, tandis que le volume de pâte de bois à diminué de 6 % par rapport à 2020

Volume des marchandises solides en vrac en hausse de 6 %. Volume de charbon en hausse de 7 %, et volume de céréales en hausse de 20 %; volume de potasse en hausse de 0,3 % et volume de soufre en baisse de 20 %.

Le tonnage du vrac liquide a diminué de 18 % par rapport au mi-exercice 2021 en raison de la baisse de 24 % relative aux produits pétroliers et la baisse de 7 % relative aux produits chimiques.

La saison des croisières au Port de Vancouver a été repoussée au cours de la première moitié de l’année, et on s’attend à ce que les activités reprennent en 2022, après la levée de l’interdiction concernant la présence de navires de croisière dans les eaux canadiennes datant du 1er novembre 2021.

 

Personne-ressource auprès des médias :

Matti Polychronis

Conseiller, Relations avec les médias 778-928-5818

[email protected]

 

À propos de l’Administration portuaire Vancouver-Fraser et du Port de Vancouver

L’Administration portuaire Vancouver-Fraser est l’agence fédérale chargée de la gestion du Port de Vancouver. Comme toutes les administrations portuaires canadiennes, nous relevons du ministre fédéral des Transports et menons nos activités en vertu de la Loi maritime du Canada. Notre mandat consiste à faciliter les échanges commerciaux du Canada passant par le Port de Vancouver, tout en protégeant l’environnement et en tenant compte des communautés locales. L’Administration portuaire fonctionne à titre de société sans actionnaires, financièrement autonome, et qui ne s’appuie pas sur l’argent des contribuables pour mener ses activités. Nos revenus proviennent des terminaux portuaires et des locataires qui louent les terrains portuaires, et des utilisateurs du port qui payent différents frais tels que les droits de port. Les profits sont réinvestis dans l’infrastructure du port. L’Administration portuaire gère l’utilisation des eaux et des terres du port, ce qui comprend plus de 16 000 hectares d’eau, plus de 1 500 hectares de terres, et environ 350 kilomètres de rivage. Situé sur la côte sud-ouest de la Colombie-Britannique au Canada, le Port de Vancouver s’étend de Roberts Bank et du fleuve Fraser jusqu’à Burrard Inlet inclusivement. Il borde 16 municipalités et se trouve à l’intersection des territoires traditionnels et des terres cédées en vertu d’un traité de plusieurs Premières Nations des Salish du littoral. Le Port de Vancouver est le plus important port du Canada et le troisième plus grand port d’Amérique du Nord en ce qui concerne les tonnes de marchandises transportées. Facilitant les échanges commerciaux avec plus de 170 pays pour une valeur annuelle représentant 240 milliards de dollars, les activités portuaires représentent 115 300 emplois, 7 milliards de dollars en salaires et 11,9 milliards de dollars de produit intérieur brut au Canada.

See All News

Share this story: