Plus récentes nouvelles

Les améliorations apportées au corridor ferroviaire de Burnaby sont terminées, favorisant l’accès aux terminaux portuaires de la rive nord

mai 30, 2022

Les améliorations du réseau ferroviaire réalisées à Burnaby permettront de développer la capacité commerciale du Canada et d’assurer la croissance de la porte d’accès. 

Vancouver (C.-B.) : L’Administration portuaire Vancouver-Fraser, CN et la ville de Burnaby ont annoncé aujourd’hui l’achèvement des travaux d’amélioration du réseau ferroviaire de Burnaby (C.-B.), dans le cadre du projet d’amélioration du corridor ferroviaire de Burnaby.  

« Félicitations au CN et à toutes les parties prenantes qui ont réalisé les composantes ferroviaires de cet important projet d’infrastructure qui vise à réduire les goulots d’étranglement dans les transports et à améliorer l’efficacité commerciale de notre pays. Nous sommes heureux d’avoir franchi cette étape majeure du projet qui assurera une meilleure fluidité du transport ferroviaire jusqu’aux terminaux portuaires de North Vancouver », a déclaré Cliff Stewart, vice-président, Infrastructures de l’Administration portuaire.  

Les améliorations du réseau ferroviaire désormais achevées permettront de réduire de moitié le nombre de trains en attente à Burnaby pendant la ventilation du tunnel. Environ 65 % du trafic ferroviaire passant à Burnaby se rend sur la rive nord, et ces améliorations permettront donc à davantage de trains par heure de livrer les marchandises aux terminaux portuaires aux fins d’exportation et de réduire le nombre de trains au ralenti à Burnaby.  

 « Les investissements consacrés à la mise à niveau du tunnel Thornton ont déjà permis de réduire la durée d’attente des trains en transit en direction et en provenance de la rive nord », James Thompson, Vice-président Région de l’Ouest à CN. « Cela facilite grandement la fluidité sur le réseau ferroviaire en direction des terminaux portuaires de la rive nord et appuie nos clients. Le CN est fier que ses employés et entrepreneurs aient pu achever ce projet majeur en toute sécurité, et nous remercions le gouvernement du Canada, l’Administration portuaire Vancouver-Fraser et la ville de Burnaby pour leur soutien. » 

Les composantes liées au réseau ferroviaire de ce projet comprenaient : 

  • Des mises à niveau apportées au système de ventilation du tunnel Thornton afin de réduire le temps d’attente entre les trains qui empruntent le tunnel 
  • Une nouvelle voie d’évitement entre l’avenue Willingdon et l’avenue Piper, parallèle aux voies existantes, afin de positionner les trains devant emprunter le tunnel Thornton 

Dans le cadre de la prochaine phase de ce projet, l’Administration portuaire mènera des travaux visant à construire un nouveau passage supérieur à quatre voies qui prolongera et surélèvera l’avenue Holdom vers le sud au-dessus du corridor ferroviaire et du ruisseau Still, avec une connexion à la route Douglas. L’Administration portuaire espère commencer les travaux de construction en 2023, à la suite de l’achèvement des activités d’approvisionnement et d’une phase finale de consultation du public. 

« Nous sommes impatients de faire progresser les travaux du passage supérieur Holdom au cours de l’année prochaine », a poursuivi M. Stewart. La séparation du trafic routier du trafic ferroviaire permettra d’améliorer la sécurité et l’accès pour la communauté, tout en appuyant la croissance commerciale prévue au niveau du port au cours des années à venir. »  

La ville de Burnaby a récemment mis à jour son plan de transport, en soulignant de nouveau son appui au projet d’amélioration du corridor ferroviaire de Burnaby.  

« Alors que la ville vise à atteindre ses objectifs en matière de transport et de lutte contre les changements climatiques, nous sommes heureux de voir les progrès accomplis dans le cadre de ce projet », a déclaré M. Mike Hurley, maire de Burnaby. « En limitant le temps d’attente des trains à Burnaby, nous pourrons réduire les émissions et appuyer l’activité économique. Nous sommes impatients de constater les avantages communautaires offerts par le nouveau passage supérieur, en particulier la connexion nord-sud, l’accès amélioré pour les piétons et les cyclistes, et la reconnaissance des groupes autochtones locaux par le biais de nouvelles œuvres d’art. » 

« Au nom du gouvernement du Canada, je félicite nos partenaires, l’Administration portuaire Vancouver-Fraser, le CN et la ville de Burnaby, d’avoir réalisé des travaux d’amélioration touchant le corridor ferroviaire de Burnaby et l’accès aux terminaux de la rive nord », a déclaré l’honorable Omar Alghabra, ministre des Transports. « Ces améliorations permettront d’augmenter de manière significative la capacité commerciale du Canada et d’améliorer l’efficience de la chaîne d’approvisionnement. » 

Le projet d’amélioration du corridor ferroviaire de Burnaby est financé par le gouvernement du Canada, par le biais du Fonds national des corridors commerciaux, ainsi que par l’Administration portuaire et le CN. Il s’agit de l’un des 40 projets proposés dans le cadre de la Greater Vancouver Gateway 2030, un plan stratégique mis au point par le Gateway Transportation Collaboration Forum pour l’investissement dans les infrastructures intelligentes permettant de supprimer les goulots d’étranglement qui nuisent à la croissance commerciale, tout en répondant aux répercussions sur la collectivité de la circulation des marchandises et de la croissance de la population. 

Le Fonds national des corridors commerciaux correspond à un programme compétitif et fondé sur le mérite visant à aider les propriétaires d’infrastructure et les utilisateurs à investir dans des ressources de transport essentielles qui appuient l’activité économique du Canada. Un montant total de 4,6 milliards de dollars sur 11 ans (2017-2028) a été consacré au Fonds national des corridors commerciaux. 

Pour en savoir plus sur le projet du passage supérieur Holdom, consultez la page portvancouver.com/holdomoverpass. 

Pour en savoir plus : 

Personne-ressource auprès des médias: 

 Arpen Rana
Conseillère, Relations avec les médias
604-340-8617
[email protected]  

À propos de l’Administration portuaire Vancouver-Fraser et du Port de Vancouver: 

L’Administration portuaire Vancouver-Fraser est l’agence fédérale chargée de la gestion du Port de Vancouver. Comme toutes les administrations portuaires canadiennes, nous relevons du ministre fédéral des Transports et menons nos activités en vertu de la Loi maritime du Canada. Notre mandat consiste à faciliter les échanges commerciaux du Canada passant par le Port de Vancouver, tout en protégeant l’environnement et en tenant compte des communautés locales. L’Administration portuaire fonctionne à titre de société sans actionnaires, financièrement autonome, et qui ne s’appuie pas sur l’argent des contribuables pour mener ses activités. Nos revenus proviennent des terminaux portuaires et des locataires qui louent les terrains portuaires, et des utilisateurs du port qui payent différents frais tels que les droits de port. Les profits sont réinvestis dans l’infrastructure du port. L’Administration portuaire gère l’utilisation des eaux et des terres du port, ce qui comprend plus de 16 000 hectares d’eau, plus de 1 500 hectares de terres, et environ 350 kilomètres de rivage. Situé sur la côte sud-ouest de la Colombie-Britannique au Canada, le Port de Vancouver s’étend de Roberts Bank et du fleuve Fraser jusqu’à l’inlet Burrard inclusivement. Il borde 16 municipalités et se trouve à l’intersection des territoires traditionnels et des terres cédées en vertu d’un traité de plusieurs Premières Nations des Salish du littoral. Le Port de Vancouver est le plus important port du Canada et le troisième plus grand port d’Amérique du Nord en ce qui concerne les tonnes de marchandises transportées. Facilitant les échanges commerciaux avec plus de 170 économies mondiales pour une valeur annuelle représentant 240 milliards de dollars, les activités portuaires représentent 115 300 emplois, 7 milliards de dollars en salaires et 11,9 milliards de dollars de produit intérieur brut au Canada. 

À propos du CN : 

Le CN est un chef de fil reconnu au niveau mondial en matière de transport et un moteur du commerce. Acteur essentiel de l’économie et auprès des clients et des communautés qu’il dessert, le CN transporte de manière sécuritaire plus de 300 millions de tonnes de ressources naturelles, de produits fabriqués et de produits finis chaque année en Amérique du Nord. À titre d’unique compagnie ferroviaire reliant les côtes est et ouest du Canada au sud des États-Unis au moyen d’un réseau ferroviaire de 18 600 milles, le CN et ses sociétés affiliées contribuent à la prospérité des collectivités et au commerce durable depuis 1919. Le CN s’est engagé dans des programmes visant à soutenir la responsabilité sociale et la gérance environnementale. 

See All News

Share this story: