Gestion des terres

L’Administration portuaire Vancouver-Fraser gère plus de 1 000 hectares de terres qui servent à diverses fins et divers intervenants : activités portuaires, entreprises commerciales, secteurs de conservation, parcs locaux et plus encore.

Deux initiatives principales ont été mises en place pour promouvoir la responsabilité environnementale sur les terrains du port.

Évaluations environnementales des sites

Fraser River

Les locataires et les exploitants de terminaux qui louent des installations et mènent des activités sur les terrains du port doivent respecter l’ensemble des normes environnementales pertinentes dans le cadre de leur entente de location. L’Administration portuaire Vancouver-Fraser exige que ses locataires réalisent des évaluations environnementales des sites au début de leur bail locatif, de manière à déterminer la condition environnementale initiale de la propriété, ainsi qu’au terme de leur bail ou au moment de son renouvellement, dans le but de déterminer les changements apportés à l’état environnemental des terres. Les locataires sont chargés de nettoyer toute contamination décelée et de corriger la situation jusqu’à ce qu’elle respecte les critères approuvés.

Assainissement et stratégie de renouveau des sites

Fraser River

La contamination des eaux et des terres du port est une conséquence malheureuse de plus de 150 ans d’activité industrielle sur le rivage. L’Administration portuaire Vancouver-Fraser utilise une combinaison d’approches pour la restauration et la gestion des sites qui ont été contaminés par des activités menées antérieurement.

Selon l’état du site et son utilisation future souhaitée, plusieurs techniques de décontamination peuvent être utilisées, comme le traitement sur place, le confinement sur place ou le retrait et l’élimination des contaminants dans des installations appropriées.

Notre stratégie de renouveau des terres s’appuie sur les quatre objectifs suivants, qui donnent tous la priorité à l’assainissement des terres contaminées :

  • sensibiliser la population et accroître les capacités afin de relever les défis posés par le renouveau des terres contaminées et de saisir les avantages connexes;
  • déterminer des mécanismes techniques et financiers pour réduire les coûts liés au renouveau des sites contaminés et les mettre en œuvre;
  • favoriser les investissements et la création de partenariats pour développer les sites par l’intermédiaire de programmes éducatifs et de sensibilisation;
  • réutiliser les sites renouvelés en créant des secteurs locatifs attractifs sur le plan économique et sécuritaire.

L’assainissement des sites contribue également à réduire les effets de la contamination sur les eaux de surface et les eaux souterraines.